DES PLATS EN PURéE TEXTURéE POUR « RETROUVER LE PLAISIR DE MANGER »

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais offrira des mets de purée texturée réalisés à l’aide de moules dans toutes les installations de santé de la région dès la mi-juillet.

Le CISSS de l’Outaouais travaille depuis 2017 sur la mise en place de son nouveau centre d’expertise alimentaire à l’Hôpital de Gatineau. Il a été inauguré mercredi.

C’est dans cette cuisine que seront préparés ces nouveaux plats de purée moulée pour avoir la forme de vrais aliments.

Un projet ambitieux qui représente une avancée majeure en ce qui est de l’expérience des usagers du système de santé, avance le Dr Marc Bilodeau, président-directeur général du CISSS de l'Outaouais.

L’objectif, dit-il, est de rendre le repas de ceux qui ne peuvent pas manger des aliments durs agréables à consommer, en plus de contenir tous les nutriments nécessaires.

Plus agréable pour qui?

Ces repas sont principalement destinés aux patients et aux résidents atteints de problèmes de dysphagie ou de déglutition.

Ces conditions, qui touchent environ 250 clients par jour en Outaouais, contraignent souvent les personnes touchées à manger mou.

À cela s'ajoute une centaine de personnes qui ont une alimentation à texture mixte, ce qui porte le total à près de 800 repas de purée à produire par jour pour le CISSS de l’Outaouais.

Ces personnes, en plus de pouvoir profiter d’une nourriture sécuritaire, auront maintenant accès à une alimentation plaisante à regarder et appétissante, explique Julie Whissell.

Forme des moules

  • Steak de bœuf et de porc
  • Pilon de poulet
  • Brocoli
  • Carotte
  • 4 modèles de gâteaux
  • Pêche
  • Ananas

D’autres formes de moules s’ajouteront prochainement.

S’éloigner de la flaque dans l’assiette

Lorsque l’on pense nourriture d’hôpital, l’image qu’avait en tête le Dr Marc Bilodeau, c’était les fameuses purées en boule qui font une flaque finalement dans l'assiette.

Il espère remplacer cette image par celle de vrais aliments avec ses nouvelles assiettes texturées.

Quand l’image n’est plus là et puis qu’on a des pertes cognitives, c’est difficile de comprendre ce qu’on mange, dit-il.

C’est pourquoi il croit qu’une purée en forme d’aliment permettra aux patients de reconnaître ce qu’ils consomment.

L’Outaouais en position d’innovation

Un projet similaire a vu le jour très récemment à Beauceville, dit le Dr Marc Bilodeau, mais le nouveau centre d’expertise alimentaire du CISSS de l’Outaouais place la région en position d’innovation selon lui.

C'est le fun de savoir qu'on a un jumeau ailleurs au Québec, se réjouit-il. On va pouvoir partager justement des façons de faire et des procédures, donc on va économiser du temps au niveau de la recherche et du développement.

Un investissement de 4,5 millions de dollars a été nécessaire pour la réalisation du projet. Le CISSS de l’Outaouais s’est doté d’un équipement à la fine pointe de la technologie.

Bains refroidissants, marmites automatisées, bassin cuiseur, refroidisseur et surgélateurs assurent que la purée soit complètement lisse, pour éviter que les gens s’étouffent en la consommant, explique le Dr Bilodeau.

Avec les informations d'Anne-Charlotte Carignan

2024-06-26T22:50:14Z dg43tfdfdgfd